Ma femme Jody

Ma femme JodyChaque année, mon entreprise invite ses cadres et leurs conjoints pour les fêtes de fin d’année. Comme le siège de l’entreprise est dans la capitale, nous prenons quelques jours de congé, ma femme et moi, pour nous amuser un peu.Nous travaillons beaucoup tout au long de l’année et nous profitons au maximum de ces quelques jours de détente.Jody et moi, nous nous connaissons depuis le lycée, et on ne s’est plus quitté depuis. Nous sommes maintenant dans la deuxième moitié de la trentaine, plus proche de quarante. Physiquement, comment dire, je suis moyen. Beaucoup trop de temps consacré au travail, pas assez au sport, je ne pourrais pas servir de réclame pour un magasin de fitness. Cadre moyen, physique moyen, heureusement Jody relève le niveau. Ses formes pulpeuses, qu’elle sait mettre en valeur, attirent les regards et les convoitises.Bien que nous ayons une vie sexuelle heureuse et saine, nous n’avons jamais perdu la tête, même lors de voyages amusants loin des soucis du quotidien. Lors de jeux sexuels, nous nous sommes confessés nos fantasmes, pour pimenter nos ébats. Je lui ai avoué que mon plus grand fantasme serait de la voir dans les bras d’un autre homme. Bien que nous en ayons discuté à plusieurs reprises, nous n’avons jamais franchi le pas et essayé de pousser la porte d’un club échangiste. Jody n’émettait que peu d’opinion à ce sujet. Elle n’était pas foncièrement contre, mais ne semblait pas favorable non plus. Alors, je n’ai pas osé lui forcer la main de peur de la heurter. Pourtant, à plusieurs reprises, nos discussions l’on laissée songeuse. Et lorsqu’elle a l’occasion de danser avec un autre homme, et qu’elle voit que je la regarde, elle se blottit tendrement contre lui, car elle sait que cela m’excite et qu’ensuite nous aurons une séance très chaude. Mais je n’ai jamais cru possible qu’elle franchisse le pas.Pour nous rendre à la fête, cette année, nous avons pris le train. Nous avons rejoint notre chambre en milieu d’après-midi et nous nous sommes préparés pour la réception qui commençait en début de soirée. Jody était merveilleuse dans sa petite robe de cocktail noire. Le haut façon bustier mettait sa poitrine en valeur, sous la ceinture le bas garni de mousseline s’évasait et s’arrêtait à mi-cuisse. Sa tenue était complétée par des bas auto-fixant à couture et des talons noirs.Beaucoup de paires d’yeux dans l’assistance étaient braqués sur elle.La réception était une sorte d’apéritif dinatoire dansant. Des plateaux circulaient, chargés de victuailles ou de boissons, et dans le fond de la salle, il y avait un buffet très complet. De la musique permettait à ceux qui le désiraient de se trémousser le popotin, mais la plupart, comme moi, discutaient par petits groupes avec un verre à la main.À un moment, Daniel, un collègue que je n’avais pas revu depuis longtemps, nous a rejoint. Daniel s’occupe du Sud-Ouest, et moi du Sud-Est. Daniel un grand black musclé vraiment marrant. Je l’avais connu en stage de formation et le soir, on avait fait les 400 coups. De plus, avec les femmes, c’était un redoutable chasseur, et je n’avais pas tellement envie de lui présenter Jody.Mais pendant que nous discutions, Jody est venue juste à côté de moi, danser sur place en regardant ailleurs, histoire de se montrer sans avoir l’air d’y toucher, comme savent si bien faire les femmes. Bientôt, Daniel ne pouvait plus détacher ses yeux de Jody, et je me suis senti obligé de faire les présentations, espérant le calmer. Tout de suite, ils se sont bien entendus. Daniel m’a demandé pourquoi je ne faisais pas danser ma femme, et quand j’ai répondu que je n’étais pas bon danseur, il m’a demandé la permission de l’escorter sur la piste de danse. Bien sûr, je n’ai pas osé refuser. Un mélange d’émotions m’assaillit: j’étais content que Jody s’amuse et passe un agréable moment, mais voir les grosses mains noires de Daniel se poser sur la chair blanche et tendre de ma femme me faisait frissonner. Daniel est un très bon danseur et, en faisant tournoyer au rythme de la musique la douce Jody, ils captaient l’attention de l’assistance. Ils formaient un très beau couple et la robe de Jody se soulevait haut, emportée par le rythme endiablé. Certains collègues me jetaient des regards gênés en voyant les cuisses de ma femme presque entièrement dénudées, mais que pouvais-je faire?Bientôt, la musique a changé, elle est devenue plus suave, et les lumières se sont tamisées. L’assistance s’est désintéressée du couple formé par ma femme et Daniel. Mais pas moi. Je me suis dirigé vers le buffet sans quitter le couple du regard. Daniel a enlacé ma femme. Jody m’a jeté un drôle de regard et s’est blottie contre son cavalier. De mon poste d’observation, je pouvais voir combien ils étaient proches. Les mains de Daniel étaient posées très bas sur les reins de Jody qui se cambrait, la tête rejetée en arrière pour regarder Daniel, le ventre collé contre son ventre. Il lui parlait sans arrêt. Je ne pouvais pas savoir ce qu’il lui disait, mais elle semblait sous son charme et riait à ses plaisanteries. Femme qui rit à moitié dans ton lit, je sentais l’aiguillon de la jalousie me piquer le cœur.La piste de danse était de plus en plus encombrée, ce qui rendait ma tache de voyeur un peu plus difficile. J’ai bavardé avec d’autres collègues ce qui m’a distrait un moment. Quand j’ai de nouveau regardé vers la piste de danse, j’ai eu un coup au cœur car je ne les voyais plus. Au bout de quelques secondes, je les ai finalement trouvés là-bas, dans un coin plus reculé. Il faisait plus sombre, je distinguais mal, mais ils semblaient très proches et les mains de Daniel semblaient très basses sur les fesses de Jody. J’avais envie d’aller les séparer, mais je n’ai pas osé faire un scandale. Heureusement, la musique est revenue plus rapide et ils se sont séparés. Ils ont dansé tard, jusqu’au milieu de la nuit. Quand la musique a cessé, ils sont venus me rejoindre. Daniel était très sympathique avec moi et j’ai décidé de tout effacer. On a prit congé, mais pour se dire bonsoir, Jody et Daniel se sont embrassés. Ou plutôt, devrais-je dire, Daniel a enlacé Jody dans ses bras musclés, la pressant contre lui et l’embrassant longuement dans le cou, sous l’oreille. Il a dû lui murmurer quelque chose de coquin parce qu’elle a eu un petit rire excité.Chacun est retourné dans sa chambre respective, mais tout au long du chemin, elle n’avait qu’un seul sujet de conversation: Daniel!”Daniel est bon danseur, amusant, cultivé, un homme charmant, et tu sais qu’il vit seul? J’ai passé une très bonne soirée!”J’ai essayé de la mettre en garde, ne sachant pas trop quoi faire avec les sentiments mélangés que j’avais. Mais elle m’a asséné le coup de grâce: “Daniel m’a raconté des choses, sur la formation que vous aviez suivie ensemble. T’étais pas le dernier pour t’amuser, le soir, quand vous sortiez ensemble!”Ça, c’était un vrai coup bas! Mais une fois dans le lit, elle s’est déchaînée et m’a donné la meilleure baise que j’ai eu depuis longtemps!Quelques mois plus tard, j’ai gagné le challenge de l’entreprise. Le premier prix cette année, c’était quelques jours de vacances dans une île paradisiaque. Jody était ravie! Les derniers jours avant le départ ont été essentiellement passés chez l’esthéticienne, la coiffeuse, la manucure, et acheter de nouveaux bikinis encore plus étroits que ceux de l’an passé. Elle a même tenté un bronzage avec les UV. Le voyage fut un peu long et fatiguant, avec plusieurs escales. Arrivés à destination, nous fumes enchantés. Une mini-suite avec une grande chambre, un salon avec une kitchenette attenante, un balcon avec vue sur la mer, la brise marine embaumait des parfums de fleurs et de plantes dont nous ignorions le nom. Nous sommes arrivés à notre hôtel en début de soirée et, après nous être restaurés, nous avons passé notre première soirée à faire l’amour sur le balcon, bercés par la brise tiède aux senteurs marines.Le lendemain matin, nous sommes allés à la plage. Nous avons été surpris de voir que les soutien-gorge étaient facultatifs. Jody s’est exposée dans son nouveau bikini minimaliste. Elle s’est allongée sur le ventre et a ôté son sou-tif. Nous commencions afyon escort tout deux a apprécier la sérénité des lieux quand nous avons entendu:”Salut les copains!” Nous avons tous les deux levé les yeux. C’était Daniel.J’étais perplexe. Je ne savais pas qu’il y avait plusieurs voyages à gagner. Mais Daniel m’a rassuré tout de suite, j’étais bien le seul vainqueur. C’est Jody qui, en apprenant la bonne nouvelle, lui a téléphoné pour lui dire que nous avions gagné ce voyage. Donc, il a décidé de prendre quelques jours de vacances et de nous rejoindre ici, sans nous prévenir, pour nous faire la surprise!Jody restait allongée sur la serviette. Elle regardait Daniel, bouche bée. Sur son visage, une expression indéfinissable, mélange d’émotions, passé la première surprise, elle ne semblait ni emballée ni en colère, un peu à mi-chemin.Daniel était vraiment un bel homme. En short de bain, la lotion mélangée à la sueur, sur son corps, brillait en faisant ressortir ses muscles toniques. Ses épaules, son torse, ses bras, tous les muscles saillants de son corps prouvaient qu’il passait du temps dans la salle de gym. Sa peau était sombre, son crane rasé, on aurait cru voir M. Propre.Il a dit: “Ça ne dérange pas si je me fais bronzer à côté de vous?”Jody répondit rapidement: “Pas du tout, pose ta serviette à côté de moi.”Daniel m’a contourné pour se coucher près de Jody. Puis, elle s’est tournée vers moi: “Chéri, va nous chercher des rafraîchissements.”J’ai pensé qu’elle voulait rester seule avec lui pour avoir une explication franche et le remettre à sa place. Le bar de la piscine était à plus d’une centaine de mètres et je me suis éloigné pour accéder aux désirs de ma femme. En quittant la plage, je me suis retourné pour jeter un coup d’œil. Jody s’était assise en tailleur, torse nu face à Daniel allongé près d’elle, ses gros seins nus se balançant sous son nez. J’ai ressenti le pincement de la jalousie.En revenant quelques minutes plus tard avec mes boissons, je n’ai trouvé personne sur les serviettes. Ils jouaient dans l’eau, gambadaient, s’aspergeaient comme deux gamins. J’étais content de la voir heureuse, mais je ne savais pas trop ce qui se passait dans l’esprit de Daniel. À un moment, je les ai vu s’éloigner vers des eaux un peu plus profondes.De loin, j’ai vu les mains de Jody s’accrocher aux épaules de Daniel. Elle ne devait plus avoir pied. À aucun moment, je n’ai vu les mains de Daniel. J’ai regardé pendant longtemps leurs deux têtes danser sur les vagues, et j’ai pensé qu’ils pouvaient être en train de baiser, personne n’en saurait rien. Quand ils sont sortis du bain, enlacés, j’ai vu Jody réajuster son string de bikini.Quelques minutes plus tard, ils ont couru vers moi, l’eau ruisselant sur leurs corps. Jody m’a regardé d’une manière étrange, un peu comme si elle me défiait, mais une plaisanterie de Daniel a détendu l’atmosphère.Nous sommes partis peu après à la piscine pour nous dessaler et prendre une douche, avant de nous changer pour le dîner. Dans la chambre, j’ai essayé d’att****r Jody pour un petit coup rapide pendant qu’elle se changeait, mais elle n’était vraiment pas d’humeur. L’après-midi, nous avons rejoint Daniel sur la plage. Nous avons bavardé un moment, puis Jody m’a demandé d’aller nous chercher des boissons. Je l’ai regardée, elle avait à nouveau ce drôle de regard de défi. J’ai capitulé, et je suis parti sans me retourner.À mon retour, ils étaient dans l’eau. Mais ils ont joué près du bord moins longtemps que ce matin. Et ils ont passé plus de temps collé-serré en eau plus profonde. Je suis allé nager près d’eux, mais Jody m’a fait un petit signe de la main pour me dire de rester à distance. L’instant d’après, j’ai vu ses yeux se révulser et la bouche de ma femme s’est emparée de celle de Daniel.Quand ils sont sortis du bain, Jody m’a dévisagé en s’essuyant et a déclaré: “Le bain m’a crevée, je suis défoncée!”C’est à ce moment-là que Daniel a dit qu’il y avait une soirée pyjama ce soir: “C’est dans le sous-sol de l’hôtel. Il y a une sorte de boîte de nuit, un club privé. Apparemment, les gens sont très peu habillés et dansent toute la nuit!”Tout au long du dîner, je n’ai pas beaucoup parlé. C’était clair maintenant que Daniel baisait ma femme et qu’elle y prenait goût. Je me demandais sérieusement ce qui allait se passer cette nuit. Daniel et Jody ont beaucoup plaisanté pendant le dîner et j’ai réussi à boire quelques verres.Nous sommes retournés dans la chambre pour nous changer. Dès la porte refermée, j’ai essayé de l’att****r pour la baiser, mais elle s’est défendue et m’a dit: “Tu sais, tout à l’heure, dans l’eau, il m’a fait mal. Son sexe est vraiment énorme et je ne peux pas subir une deuxième pénétration pour le moment!”J’étais sidéré qu’elle m’annonce cela de cette façon, mais elle s’est enfermée dans la salle de bain pour éviter toute discussion.Je n’avais jamais participé à une soirée pyjama, donc je ne savais pas quoi mettre. J’ai mis un boxer et un t-shirt. J’ai attendu Jody. Quand elle est sortie de la salle de bain, j’ai eu le deuxième choc de la nuit. Elle portait un ensemble coordonné, soutien-gorge et string, en dentelle rouge transparente. Ses tétons étaient clairement visible. Elle avait rasé sa minette et je pouvais voir ses lèvres boursouflées à travers le tissu.Elle m’a regardé à nouveau avec ce drôle de regard de défi et j’ai demandé: “Ta chatte ne te fait plus mal?”Elle m’a souri et m’a répondu: “Non, je m’habitue. C’est très agréable. Il me remplit toute et ça fait des sensations terribles!”Elle riait. Elle a attrapé un fin déshabillé qui ne cachait pas grand chose.Elle a dit: “Je vais bien me faire baiser, cette nuit!”Nous nous sommes promenés à travers les couloirs à la recherche du club. À l’intérieur, la musique battait à tout rompre. Il y avait des gens vêtus de toutes sortes de tenues. Certaines femmes portaient des nounours ou des chemises de nuit, d’autres étaient seulement vêtues de soutiens-gorge et de culotte. Pas de trace de Daniel. Jody et moi sommes allés danser. L’alcool ingurgité m’avait désinhibé et je devais admettre que je m’amusais bien. Toutes les 3 ou 4 danses, je faisais une pause pour aller chercher des boissons.Jody touchais à peine la sienne, du bout des lèvres, et elle retournait danser. Alors, je finissais les verres et j’allais la rejoindre. Au bout d’un moment, j’ai eu besoin d’aller aux toilettes. Je me suis excusé et je me suis absenté. Quand je suis revenu, Jody était invisible. Je me suis promenée à sa recherche au milieu des danseurs légèrement vêtus. Puis je l’ai trouvée.Elle était là, sur la piste de danse, dans un coin. Et Daniel avait les deux mains sur elle. Daniel était torse nu, vêtu juste d’un short en lin blanc. Jody avait ôté son déshabillé. Elle dansait avec juste son soutien-gorge et sa culotte transparente. Une danse latinos au rythme suave. Elle était blottie contre lui et ils ondulaient harmonieusement. Daniel avait ses mains sur les fesses de Jody et leurs jambes s’entremêlaient. La tête rejetée en arrière, Jody offrait sa bouche à la langue de son amant qui la pénétrait. Elle suçait ce morceau de chair avec délectation.Ils formaient un couple magnifique et j’ai eu une érection en les voyant enlacés sur la piste de danse. Mais c’était ma femme. Je me suis approché. Que pouvais-je faire d’autre?J’ai touché son bras. Elle m’a regardé sans me voir. Elle était en transes. Elle était à lui. Son regard me le criait. Elle lui appartenait.Daniel m’a regardé. Sûr de son pouvoir sur la femme qu’il tenait dans ses bras. Il savait qu’elle était à lui, et il savait que je le savais.Il m’a dit: “Va nous attendre au bar!”J’étais là. Que pourrais-je faire d’autre? Les musiques ont défilé, ils ont continué de danser. Je ne savais pas si Jody avait conscience de ma présence ou pas. Je me suis calé sur un coin de banquette en buvant pour les regarder danser. Ils ne bougeaient pas beaucoup. De temps en temps, je voyais Daniel lui caresser les fesses. Ses grandes mains noires serraient son petit derrière. Après un moment, ils se sont dirigés vers moi.Jody a demandé: “Hé, ça va, toi?”J’ai répondu: “Tu es prête à partir?”Ils m’ont aidé à me afyon escort bayan lever et à marcher jusqu’à la chambre. Je me suis effondré en travers du lit et après c’est le trou noir.Je me suis réveillé confus. Un épouvantable mal de tête. J’ai pris une douche. L’après-midi était déjà bien entamé. Je me suis dirigé vers le bar de la piscine pour avoir un café. Mais il servait des sandwiches et des pizzas alors j’ai préféré casser la croûte en buvant une bière. Ensuite, je me suis mis à la recherche de Jody. Introuvable; ni à la piscine, ni à la plage, ni dans les jardins de l’hôtel. Je me suis dirigé vers la réception pour connaître le numéro de chambre de mon copain Daniel. Mais après avoir tambouriné à sa porte un moment, j’ai compris qu’ils n’étaient pas là non plus. Le nid était vide. Alors, je suis allé à la piscine, boire des coups et me baigner en attendant qu’ils réapparaissent.Ils sont réapparus au moment du repas. Ils sont arrivés, riants et plaisantant, bras dessus, bras dessous, et se sont dirigés vers moi.Daniel caressait les fesses de Jody qui paraissait trouver cela parfaitement naturel, blottie contre lui. À moi, ce geste m’a toujours été interdit en public. Elle m’a dit: “On est allé se promener au parc aquatique, regarder nager les dauphins. Mon pauvre chéri, tu étais si fatigué, on a préféré te laisser dormir et récupérer. Heureusement, Daniel m’a hébergée cette nuit. Tu tenais tout le lit et je n’ai pas voulu t’embêter!”Je la regardais … perplexe, ne sachant pas si elle se foutait de moi ou si elle était gentille.Après le repas, nous sommes montés à la chambre pour nous changer. Encore une fois, j’ai essayé d’att****r ma femme pour une séance de sexe. Mais elle m’a dissuadé: “Tu sais, c’est pas possible. À cause de Daniel, je suis très large. Il va falloir quelque temps avant que je retrouve ma taille de vulve normale. Tu ne vas rien sentir … Non, je vais pas te sucer. Je n’aime pas ça! … Avec Daniel, c’est pas pareil!”Nous avons rejoint Daniel au club, au sous-sol. Jody et Daniel ont dansés jusqu’au milieu de la nuit, assurant le spectacle sur la piste de danse. Ils se comportaient comme s’ils étaient seuls au monde et dansaient en mimant l’acte d’amour, debout au milieu de la piste. Les autres danseurs s’étaient arrêtés et faisaient cercle pour les regarder évoluer. J’ai essayé de draguer un peu mais ça n’a pas marché. Je me tenais au coin du bar en me retenant de trop boire.Après la danse, j’ai vu Jody se diriger vers moi: “Hé” me dit-elle.Je la regardais et lui dis: “Tu es prête à partir?”Elle a dit “Oui, mais d’abord j’ai demandé à Daniel d’aller nager. Nous avons beaucoup transpiré tous les deux et j’ai pensé que ce serait une bonne façon de se calmer.”J’ai dit: “OK, on va aller à la piscine”Elle a dit “Oh, va te coucher, je te rejoindrai plus tard!”Je la regardais … incapable de savoir si elle me provoquait ou si elle était naïve. Quitter le club sans elle était incroyablement difficile. Mon esprit ne pouvait se résoudre à la laisser seule entre les pattes de ce type affamé de sexe. Que s’est-il passé? Est-ce que je suis allé trop loin toutes ces années en lui disant que j’aimerais la voir dans les bras d’un autre homme? Ne comprenait-elle pas que je n’ai jamais voulu que cela se produise, que ce n’était qu’un fantasme?J’ai pris un verre et je me suis dirigé vers la piscine. Je me suis assis par-terre, derrière une pile de transats, un peu dans l’obscurité. Les lumières de la piscine jetaient une lumière ondulée sur les murs alentour.J’ai attendu longtemps, assis comme un con dans le noir. J’ai pensé qu’elle s’était foutu de moi en m’envoyant l’attendre dans la chambre. Et que pendant ce temps, elle s’envoyait en l’air dans la chambre de Daniel. J’ai failli aller tambouriner à la porte de sa chambre, et puis j’ai tergiversé …Et puis je l’ai entendue glousser. Jody et Daniel sont arrivés de la plage, par la porte arrière de la piscine. Ils étaient nus et mouillés. Je n’avais tout simplement pas envisagé qu’ils iraient se baigner dans l’océan.Elle riait en disant: “C’était délicieux! Encore meilleur que dans la journée!”Daniel se mit à rire et dit: “Oh, c’est juste parce que tu t’habitues à la taille de mon engin!”Je ne sais pas pourquoi, mais je suis resté silencieux. Je n’étais pas vraiment caché, je suis sûr qu’ils pourraient me voir s’ils regardaient autour d’eux, mais je suis resté silencieux dans l’obscurité, les lumières de la piscine m’éclairant de temps en temps.Jody riait en sautant dans la piscine. Elle s’est tournée vers Daniel et lui a dit. “Viens” En tendant ses bras.Daniel a sauté auprès elle. Il l’a enlacé et embrassé langoureusement. Ils ont joué et se sont éclaboussés. Puis j’ai vu Daniel soulever Jody. L’instant suivant je pouvais sentir mon cœur battre à tout rompre. Daniel a déposé Jody sur son arbre tendu. C’était parfaitement visible car il avait de l’eau juste en haut des cuisses. Jody a encerclé son amant avec ses jambes et avec ses bras. Avec ses mains sous les fesses de Jody, Daniel l’aidait à monter et à descendre le long de son pieu. C’était intense et ça a duré longtemps. Jody l’a embrassé fougueusement et ils commencèrent à accélérer.Ce qui m’a le plus choqué, c’est le fait que Jody ait totalement abandonné son contrôle. Elle n’a même pas cherché à vérifier si elle pouvait être vue. Elle n’a même pas cherché à savoir si je traînais dans les parages. Elle n’avait qu’une idée en tête; se faire baiser par ce monstrueux surhomme. Car j’avais eu le temps d’apercevoir, dans la lumière reflétée par les vaguelettes de la piscine, l’énorme pieux de chair qu’il lui plantait dans la vulve.Après quelques moments à forniquer debout, le clapotis des vagues ne parvenant plus à couvrir les gloussements et les râles de Jody, Daniel a déposé Jody sur le bord, jambes écartées. Il y avait devant lui la chatte nue de ma femme. Quand je l’ai vu se pencher et la lécher, Jody a émit un long feulement et j’ai compris que la nuit allait être chaude.Daniel a soulevé les jambes de Jody et les a déposées sur ses épaules. Elle s’est allongée en arrière sur le carrelage de la piscine pour qu’il lui dévore la chatte. Je savais qu’elle appréciait car elle dodelinait de la tête et ses gémissements devenaient de plus en plus rauques. Cela ne dura que quelques minutes avant qu’elle ne soit terrassée par l’orgasme. Il l’avait emmenée par-dessus bord et elle était à lui, éperdue de reconnaissance.Daniel sortit de la piscine pour s’allonger sur l’une des grandes chaises longues rembourrées. Avant qu’ils ne démarrent un nouveau round, j’ai voulu tenter quelque chose. Rapidement, j’ai ôté mes vêtements, libérant mon sexe qui se tordait douloureusement dans mon slip, et je me suis présenté, bite en main, vers Jody, alors qu’elle s’agenouillait entre ses jambes pour le sucer!Mon cœur battait la chamade. Elle m’a regardé comme si je débarquais de la lune, et elle m’a dit: “Pas question!”Alors, Daniel est intervenu: “Sois gentille, fais plaisir à mon copain!”Puis Daniel s’est levé, et j’ai pris sa place, écartant mes jambes autour de Jody toujours agenouillée, qui s’est penchée pour me lécher le gland en me caressant la tige.Daniel s’est présenté derrière Jody, bite en main, pour lui claquer sur le cul. Le sexe de Daniel était épais et long. Il était presque complètement dur et il pendait entre ses cuisses. Jody a soulevé son cul et s’est cambrée pour accueillir le monstre dans sa petite chatte. Une claque sèche de sa longue bite sur la chatte et elle écarta instantanément les cuisses. Penchée sur ma bite, elle commençait à peine de m’introduire dans sa bouche que Daniel, d’un grand coup de rein, s’introduisit dans sa petite chatte en la projetant en avant. Du coup, ma queue se retrouva blottie dans sa gorge. Sans doute à cause de ma présence, Daniel n’était pas d’humeur à la cajoler. Il saisit Jody par les hanches, la martelant durement. Il ne lui faisait plus l’amour, il la baisait cruellement. Pour laisser sa marque, pour nous montrer une fois de plus, à elle comme à moi, qu’elle lui appartenait. Nous avons éjaculé presque en même temps, lui au fond de sa chatte, moi au fond de sa gorge.Jody escort afyon s’effondra sur le transat, haletante, épuisée mais repue. Nous sommes retournés dans la piscine pour nous rincer et nous détendre puis nous avons regagnés nos chambres respectives.Le lendemain matin, je me suis levé tôt. Je ne pouvais plus dormir, beaucoup trop de questions se bousculaient dans ma tête. Je savais que si je restais au lit, tôt ou tard j’allais être tenter de baiser Jody. Je voulais garder mon esprit clair pour réfléchir, alors je suis allé me promener. J’ai marché dans le ressac, le long de la plage, pendant longtemps. Puis je suis allé déjeuner. Puis je suis reparti marcher. Puis je me suis mis à la recherche de Jody. Où de Daniel. Où des deux. Ne trouvant trace de ma femme nulle part, je suis retourné à la chambre pour voir si elle dormait encore. J’ai tranquillement regardé dans la chambre. Jody montait Daniel. Elle lui faisait face. Ses mains pétrissaient ses seins alors qu’elle glissait de haut en bas sur sa queue. Elle bougeait lentement, ses hanches effectuant un mouvement de rotation tandis qu’elle le montait.Je me suis détourné. J’étais écœuré. Je ne pouvais pas y croire. Elle était tellement à lui. Dans ses yeux, j’ai lu un mélange de honte et de luxure. Mon cœur battait la chamade. Mais une question débile assaillait mon esprit. Où pouvait-elle bien loger tout ça. Ce sexe monstrueux, qui lui pendait entre les cuisses, comment faisait-elle pour tout mettre à l’intérieur de son vagin. Est-ce qu’un vagin c’est extensible? Bien sûr, c’est par là que naissent les bébés. Mais pas 10 fois par jour.Après quelques instant, je suis revenu. Ils avaient changé de position. Jody était allongée à plat ventre sur le lit, Daniel était en train de la pénétrer en levrette. Son visage, tourné vers moi, exprimait un mélange de souffrance et de désir. Encore une fois Daniel, devant moi, voulait montrer sa domination et sa puissance sur la femelle soumise. Daniel accélérait progressivement la cadence et Jody devenait de plus en plus bruyante. Daniel a glissé une main sous sa chatte pour lui soulever le bassin, et a utilisé son autre main crochée dans ses cheveux pour lui tirer la tête en arrière, l’obligeant à se cambrer pour mieux l’accueillir au fond de sa vulve. Les cris qu’elle ne pouvait plus retenir la rendait obscène. J’ai fui la chambre, écœuré, alors qu’elle le suppliait de la baiser encore plus fort.L’après-midi, je suis allé me baigner à la plage. C’est là que je les ai trouvés. Daniel était dans l’eau, il batifolait au centre d’un groupe de filles allumées par sa musculature. Jody était allongée sur le sable, seins nus, profitant du soleil. Je suis allé près d’elle.Je lui ai dit: “On dirait qu’il en a déjà marre de toi!”Elle a répondu: “Désolée, c’est des gamines, elles ne pourront pas lui donner ce que je lui offre!”Je l’ai regardée. C’était incroyablement maladroit.J’ai dit: “Qu’est-ce qui se passe ici?”Elle restait silencieuse. Daniel s’éloignait avec le groupe de filles.Finalement, Jody a dit “Je suppose que je me suis laissée emporter. Je suis tellement bien avec lui.”Je lui ai dit: “Écoute, je ne sais plus ce que je dois faire avec toi, maintenant”Jody s’est levée en répondant “Nous devrions en parler plus tard. Je ne peux pas le faire maintenant. Je t’aime”Jody s’est penchée pour déposer un baiser sur mes lèvres. Ses gros seins se balançaient devant mes yeux. Elle était tellement femelle que j’ai eu un flash. J’ai eu envie de la prendre là, sur la plage, devant tout le monde. Mais elle s’est relevée et elle est partie à la recherche de Daniel, sur la plage. Je ne savais pas quoi faire. Je n’avais aucune idée de comment nous en étions arrivé à ce point. Je suis retourné à la chambre.J’étais assis dans le salon quand ils ont franchi la porte. Ils rigolaient. Daniel avait son bras autour de sa taille. Ils laissèrent tomber leurs affaires et se dirigèrent vers la salle de bain. Ils se sont enlacés sous la douche en s’embrassant passionnément.Jody enroula ses bras autour de lui en se cambrant, emprisonnant le monstrueux pénis entre ses cuisses. Daniel rompit bientôt l’étreinte pour s’agenouiller devant elle. Jody posa une jambe sur son épaule et se cramponna à la barre de douche pendant qu’il lui dévorait la chatte, lui donnant l’orgasme qu’elle attendait impatiemment. Elle haletait, gémissait et criait, essayant de se maintenir debout pendant qu’elle exultait.Daniel se releva et s’adossa à la cloison, sa queue déjà au garde-à-vous. Jody s’accroupit en saisissant le black mamba.Elle commença à le caresser lentement avant de lécher le gland et de le picorer de petits baisers. Sa petite main glissait le long de son arbre et sa petite bouche essayait de gober son membre. Je ne pouvais pas croire ce que je voyais. Devant moi, ma douce femme en train de sucer la bite d’un homme noir. Je ressentais de la jalousie et de la colère et pourtant je ne pouvais toujours pas me résoudre à l’arrêter. Ma propre bite se raidissait dans mon short pendant que je la regardais. Elle ouvrait largement sa bouche sur son corps épais, prenant tout ce qu’elle pouvait. Ses lèvres glissèrent sur son membre pendant de longues minutes.Daniel a fait relever Jody, lui fit faire un demi-tour pour lui faire prendre appui sur la cloison. Elle s’est penchée devant lui. L’eau ruisselait sur son dos, la raie de son cul servant de gouttière. Le corps sombre de Daniel se rapprocha, il saisit sa bite et la pénétra. Il a ajusté sa position en la baisant lentement, mais il n’a pas tardé à la marteler à grands coups de reins.Elle s’est cramponnée à la barre de douche en lui criant des obscénités. Daniel lui attrapa les hanches, il la matraquait vraiment maintenant. Elle cambra ses reins en crispant son cul tandis qu’il lui défonçait la chatte.Rapidement, il se retira d’elle et lui prit le bras pour la forcer à s’agenouiller. Il attrapa sa queue et commença à caresser. D’elle même, elle ouvrit la bouche et sortit la langue volontiers. Daniel a éjaculé son foutre dans sa bouche et sur son visage. Tout le temps, Jody se doigtait la chatte. Daniel lui sourit: “Bonne petite pute!”J’ai fui la chambre. Je ne pensais pas pouvoir les affronter. Le reste du séjour s’est déroulé sur le même rythme. Jody était collée à Daniel, subissant ses assauts tantôt tendres, tantôt fougueux. Ils baisaient partout, dans n’importe quelle position, que je sois présent ou pas. Jody faisait tout son possible pour m’éviter et ne pas avoir à subir une conversation. Je n’ai même pas essayé de la toucher. Pour ça aussi, je pensais juste qu’il valait mieux attendre d’être de retour à la maison. J’en ai profité pour me balader et visiter l’île.Le moment du départ est arrivé. Les affaires emballées, Jody se préparait dans la salle de bain, je suis allé à la réception régler les derniers détails. Je me suis promené dans les jardins pour profiter une dernière fois du paysage magnifique. Pensant que Jody devait être prête et impatiente, je suis revenu à la chambre. Jody était penchée en avant sur le lit, en appui sur les mains. Son corsage était grand ouvert, ses seins étaient sortis des bonnets du soutien-gorge. Elle tenait sa culotte à la main et sa jupe était roulée sur ses reins. Elle présentait son cul à Daniel, qui se tenait debout derrière elle, la bite à la main, en train de frotter son gland dans la fente de sa chatte.Jody m’a regardé, les yeux remplis d’humiliation et d’avidité.Elle m’a dit: “Une dernière fois, chéri, après nous pourrons y aller.”Je lui ai dit: “Mais c’est l’heure, il faut partir!”Elle a répondu: “Je t’en supplie! J’en ai tellement besoin! Je ne serai pas longue!”Je me suis enfui de la chambre, dévasté. Au bout d’une minute, ma curiosité l’a emporté. Je suis retourné regarder. Jody était penchée sur le bord du lit, en appui sur les mains et sur un genou, l’autre pied au sol. Daniel la baisait par derrière. Je savais qu’il voulait juste l’avoir une dernière fois, lui laisser sa marque. Il la baisait durement, la martelant, agrippé à ses hanches. Ses gros seins se balançaient au rythme des coups de bite qu’elle recevait dans la chatte. Quand il l’a remplie de son foutre, c’était comme un marquage indélébile. Comme un acte de propriété. Qu’elle emporterait avec elle, chez nous. Le retour en avion à la maison se fit dans un mutisme total. Nous sommes rentrés chez nous comme si tout était normal. Nous en discuterons demain.

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir