Petite Lola monte au créneau

Petite Lola monte au créneauL’été dernier je suis parti à l’aventure visiter quelques sites historiques qu’on m’avait recommandé d’une façon ou d’une autre.Pour être vraiment franc, ce n’était pas ce que j’attendais. Je me suis fais copieusement chier, et au prochain “N’oubliez pas le guide” je pense que je vais pouvoir devenir violent. Il ne me restait plus qu’une étape, j’avais réservé dans une auberge et versé des arrhes, donc pas question de ne pas y aller. Le chateau en question surplombait la vallée depuis un piton rocheux et, vu d’en bas, c’était assez majestueux. Vu que j’étais à côté il aurait été dommage de ne pas jeter un coup d’oeil à ces ruines, les dernières de l’été.Je monte donc en fin d’après-midi, il n’y a personne à l’entrée, le site à l’air totalement désert. Cool cela me permettra de visiter sans guide, à mon rythme aussi vite où aussi lentement que je le souhaite.Je suis vraiment seul et je dois avouer que c’est plutôt agréable de voir ce monument dans ces conditions.En arrivant presque en haut d’un long escalier en colimaçon je distingue du mouvement. Mince je ne suis plus seul. Je ralentis et aperçois une jeune femme en robe longue rouge assise sur le large rebord d’une fenêtre. Elle pose visiblement pour un photographe que je ne vois pas. Ses jambes sont largement écartées, son décolleté est très très ouvert. et il ne reste qu’un pan de la robe pour cacher son sexe. Cette blondinette a l’air vraiment chaude. Les poses qu’elle prend balıkesir escort sont vraiment chaudes mais dans un registre plus provocateur qu’exhibitionniste puisque si elle montre ses longues jambes et un bonne partie de ses seins elle ne va pas plus loin. Je ne bouge toujours pas et me repais du spectacle. La séance est plutôt longue et c’est tout à fait à mon goût. A un moment, elle tourne la tête dans ma direction et me voit. Son attitude change alors du tout au tout. Elle prend des poses bien plus lascives, se pince le bout des seins, se cambre, ouvre sa robe pour laisser deviner un string… Le tout en me fixant droit dans les yeux. Elle fait ça pour moi, il n’y a pas de doute.Le photographe s’étonne des poses prises et commence à essayer de lui faire reprendre des poses moins suggestives. “Traite moi directement de salope, c’est ça ? Dis que je me tiens comme une chienne en chaleur qui attend qu’un mâle veuille bien la saillir ? !” “Heu non bien sûr je n’ai pas dit ça !” “Tu ne l’as pas dit mais tu le penses j’en suis certaine. C’est parce que je ne t’ai pas laissé me baiser hier soir, c’est ça ? Tu te dis que comme je n’ai pas envie de toi je me conduis comme la dernière des putes devant ton appareil !” “Mais pas du tout ma chérie, tu as le droit de ne pas avoir envie de faire l’amour, tout comme tu as le droit de poser comme tu le veux.” “Bon écoutes tu m’emmerdes là avec ta façon d’essayer de me tenir en cage ! Rentre à l’hotel, je te escort balıkesir rejoins une fois que je me serais calmée.” “Heu… heu.. d’accord Lola” Et le type s’engouffre dans les escaliers la tête baissée sans même me voir tellement il est bouleversé par cet échange. Lola n’a pas bougé elle si ce n’est pour planter son regard dans le mien et ouvrir sa robe, découvrant une plastique irréprochable et une chatte totalement épilée et visiblement trempée. Je monte les quelques marches qui me séparent du palier et entre dans la pièce. Je me dirige vers elle en sortant ma queue. La belle est assise ce qui la place à bonne hauteur, ma queue dans une main je la place à un centimètre de son visage. “Si ça peut t’aider à te calmer…” Elle ouvre la bouche et enfourne lentement toute la longueur dans la chaleur torride de sa bouche. C’est divin ! Elle suce comme une reine ou comme la dernière des salopes. Je prends sa tête à deux mains et entreprend de baiser sa bouche lentement. A chaque mouvement mes couilles reposent sur son menton. Je sens sa langue s’activer sous ma queue. Loin de s’effaroucher de la façon dont je la traite, elle défait mon pantalon et commence à me caresser la rondelle avec deux doigts qu’elle finit par me glisser dans le cul. Elle sait vraiment y faire, je bande encore plus fort. Elle se recule, me regarde d’un air gourmand et m’offre son joli cul : “Encule-moi à présent !”N’étant pas du genre à contrarier une femme j”écarte ses fesses balıkesir escort bayan à deux mains et commence à lui bouffer le cul avec la même ardeur qu’elle a mis à me pomper le dard. Je pousse ma langue dans sa rondelle offerte tout en fouillant sa chatte trempé avec trois doigts. Ses gémissements ont raison de ma patience et je place mon gland contre sa rondelle si aguichante. A la première poussée elle vient fortement à ma rencontre et elle se retrouve enculée jusqu’aux couilles comme par surprise. Son cul est brûlant et étroit. Je prends ses hanches à deux mains et commence à la besogner lentement mais fermement. Je sens sa main sur mes couilles quand elles claquent sur sa chatte inondée. “Oh oui ! Oh oui ! Encule-moi bien ! Défonce mon petit cul de salope ! Aaaaah” Visiblement elle apprécie ce que nous faisons. Quand elle se met à jouir son cul se contracte tellement fort que je sais que je ne vais pas être en mesure de me retenir plus longtemps. Je me retire et fourre ma queue dans sa bouche avide. Au contact de mon gland avec sa langue je me mets à jouir à longs traits sur son visage, dans la bouche, sur ses seins. Quand nous avons enfin retrouvé notre souffle, je lui glisse le nom de mon hotel et mon numéro de chambre à l’oreille. Elle me sourit et m’embrasse goulûment. Je commence à descendre l’escalier et me retourne pour la voir complètement nu, les jambes écartées avec du foutre sur elle. Cette vision est des plus excitantes. En poursuivant ma descente je croise deux adolescents qui montrent d’un pas rapide. Je m’arrête et quelques secondes plus tard j’entends Lola leur dire “Vous tombez à pic j’ai envie de têter de belles queues.”J’espère que Lola viendra me voir dans ma chambre ce soir.

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir