Soumission de Ma belle-mère Semaine 1 Lundi

Soumission de Ma belle-mère Semaine 1 LundiSoumission de Ma belle-mère Semaine 1 LundiJ’ai passé toute la nuit à réfléchir à la suite à donner aux évènements et à me demander si l’acquiescement de ma belle mère allait s’évaporer avec les premiers rayons du jour.De plus, j’ai réfléchi à la suite à donner à cette situation qui ne m’avait encore Jamais effleuré l’esprit. Je suis arrivé à certaines conclusions :-Il fallait aller lentement afin de ne pas la rebiffer tout en maintenant une pression constante et progressive.-Il fallait l’isoler de son cercle habituel afin qu’elle n’ait d’autre solution que de se soumettre à mes désirs.-Il fallait aussi mettre une pression financière et lui couper ses moyens pour qu’elle ne puisse pas échapper à mes désirs. D’ailleurs c’était la chose la plus facile à mettre en œuvre car j’étais le titulaire de son compte bancaire et elle n’en était qu’une mandataire, il suffisait d’annuler le mandat pour qu’elle ne puisse plus accéder à son compte.-Il fallait m’assurer la complicité de quelqu’un qui soit de confiance et qui puisse la convaincre du bien fondé de mes demandes, et j’ai tout de suite pensé à Michèle ma femme de ménage avec qui j’entretiens des rapports plus que cordiaux-Il fallait la déstabiliser complétement pour qu’elle trouve en moi une ancre à laquelle s’accrocher.-Quant à la raison qui me pousse à la soumettre et la dominer c’est que je me suis positionné en Justicier pour prendre la revanche de mon épouse.Je restais au lit en fumant ma énième cigarette sans pouvoir fermer l’œil. À 7h J’entends la porte d’entrée s’ouvrir et voilà Chantal qui rentre dans ma chambre avec un café qu’elle met sur la table de chevet.Je suis très étonné de la voir aussi tôt alors que d’habitude elle ne se réveille pas avant 10h du matin et surtout du fait qu’elle soit rentrée dans notre appartement chose qu’elle ne fait jamais à moins qu’elle ne soit conviée et encore en faisant plein de chichis. Je la regarde étonné et la voilà qui s’approche et me donne un baiser sur les lèvres. (Pour alléger un peu les dialogues, je vais utiliser les initiales C pour Chantal et Fx pour Moi.)C : BonjourFx : Bonjour, que fais-tu là ?C : Je suis venu voir si vous avez besoin de quelque chose.Fx : Merci pour ton attention mais pour le moment je n’ai besoin de rien.Je bois calmement le café qu’elle a apporté avec elle pendant qu’elle profite pour voir mon corps nu (pour la première fois).C : Vous m’avez fait faire plein de premières fois en moins de quatre heures :1.Vous m’avez amené à vous raconter ma vie intime.2.Vous m’avez fait dire des mots que je n’avais jamais utilisé comme foufoune.3.Vous me tutoyez avec un ton autoritaire.4.Je me suis mise toute nue devant vous.5.Vous m’avez traité de pute et salope.6.Je me suis mise à genoux devant vous.7.Je me suis caressée à travers ma culotte devant vous.8.Je n’ai plus le droit de parler.9.Vous avez mis votre main sur mon vagin.10.J’ai eu droit à une fessée.11.Je n’ai plus le droit d’avoir des tabous et surtout je dois tout accepter.12.Vous m’avez caressé sur tout le corps.13.Vous m’avez tété les seins.14.Vous m’avez caressé le vagin.15.Vous m’avez léché le vagin.16.Vous m’avez léché le clitoris.17.Vous m’avez amené au Plaisir Sublime.18.Je vous ai fait le café du matin.19.Et là je vous vois tout nu.Je sens que cette journée démarre sur les chapeaux de roue. Je me lève pour prendre une douche salvatrice.Chantal : Attendez, je viens avec vous.Elle rentre avec moi à la salle de bain et me regarde pisser, elle enlève sa chemise de nuit ainsi que Sa culotte et s’assieds pour pisser à son tour. Elle me suit dans la baignoire et commence à me laver en entier en évitant de trop insister sur mon pénis. Je lui retourne la politesse et la lave dans tous ses recoins en insistant sur ses zones érogènes mais une fois arrivé à son cul elle se raidit mais finit par se calmer en voyant que je ne fais que la laver, ses poils pubiens pendent comme une barbe. On se sèche et je m’étends de nouveau sur mon lit ce qu’elle fait elle aussi.C : Vous n’avez pas joui hier et je m’en veux de ne pas vous avoir donné du plaisir.Fx : Ce n’est pas grave, hier c’était ton tour je saurai avoir du plaisir en temps voulu.C : Je suis là à votre service.Fx : Est-ce que Martine est rentrée ? (Martine est sa dame de compagnie)C : Non, pas encore elle ne viendra pas avant 9h.FX : Il faudrait trouver un moyen de l’éloigner un peu ces jours ci.C : Elle ne demande pas mieux, elle me demande de prendre des vacances pour un mois et je lui demande toujours de les retarder.Fx : Alors dès qu’elle arrive tu lui annonces que tu acceptes de lui donner un mois de vacances et pendant ce temps ma femme de ménage peut s’occuper de toi et on n’aura pas Martine entre les jambes.C : Je suis tout à fait d’accord avec vous.Fx : Mais il y a une condition à tout cela.C : LaquelleFx : Tu devras être conciliante et accepter tout ce que je vais te demander sans un mot.C : Je suis toute à vous, je suis votre esclave soumise et heureuse de l’être, je ferais tout ce que vous me demanderez sans même formuler une objection ou une réticence.Fx : C’est comme ça que je te veux. C : croyez-moi ce sera pour la première fois de ma vie.Fx : Les premières fois ne vont pas s’arrêter de balıkesir escort sitôt, mais une chose primordiale surtout pas un mot à ta fille.C : Surement pas.Fx : Le programme de la journée est fait, tu envoies Martine pour un mois et tu t’entends avec Michèle (ma femme de ménage) pour qu’elle vienne chez toi pendant l’absence de Martine. Et quand ce sera fait tu m’appelles sur mon portable pour recevoir d’autres instructions plus précises.C : Avec plaisir.J’étais étonné et surpris de ce changement si rapide du comportement de ma belle mère et je mettais ça sur le compte à la fois d’avoir enfin connu l’orgasme et d’avoir enfin trouvé son maitre.Ayant encore un peu de temps avant de quitter pour mon travail, je commençais à caresser son corps comme hier soir en évitant sa chatte mais en jouant avec ses seins, très rapidement elle réagit à ces caresses et à mon tempo et sa chatte mouillait.Elle se trémoussait et son corps à venir à la rencontre de mes caresses. Elle me regardait et voulait anticiper ce que je faisais, à ce moment je lui couvrais le visage avec le drap pour la laisser dans une expectative et une anxiété de ce qui allait suivre sans aucune certitude. Là encore dès que je sentais à ses gémissements qu’elle approchait soit je calmais le rythme soit j’arrêtais complètement. Finalement, je décidais de la laisser sur sa faim pour mieux entamer le reste de la journée et la garder sous pression.Je me lève pour me préparer à mon travail et là elle gémit et supplia :C : S’il vous plait finissez moi.Fx : Non ce n’est pas le moment, on verra à mon retour.C : vous ne pouvez pas me laisser sur ma faim. FX : Bien sûr que oui tu n’apprécieras que mieux la suite.C : Je vous en supplie.Fx : Il n’en est pas question, je dois me préparer et aller à mon travail.C : Je ne peux pas attendre jusqu’au soir.Fx : Tu as attendu pendant longtemps avant d’avoir un orgasme alors quelques heures de plus ou de moins ne vont pas faire une grande différence.Je termine de m’habiller sous ses yeux alors qu’elle est toujours nue sur mon lit. Je lui pose un baiser sur les lèvres histoire de la tenir sous pression et je quitte l’appartement en la laissant dans mon lit.En conduisant, je pensais quoi faire pour continuer la pression sur ma belle mère. Je décidais de prendre trois semaines de vacances ayant dépassé déjà mes objectifs du trimestre et ayant pas mal de vacances et de RTT devant expirer au courant de l’année.Arrivé à mon bureau, la première des choses que je fais est de demander des vacances. Mon directeur me demande la raison et j’invoque des affaires familiales à régler de toute urgence (je n’étais pas loin de la vérité). Il m’accorde de suite ces vacances et m’octroie en bonus la journée.Et me voilà parti pour trois semaines de farniente avec Chantal. Mon portable sonne :C : Bonjour Xavier.Fx : Salut ChantalC : Martine va quitter dans une demi heure pour un mois de vacances et je me suis entendue avec Michèle de passer ses matinées chez moi comme ça je serais libre à partir de 15 h chaque jour. FX : C’est très bien comme ça.C : Qu’allez vous faire ?Fx : Je suis au bureau pour le moment je te tiendrai au courant plus tard.C : Je vous embrasse et à plus.Fx : A toute.J’ai voulu lui faire la surprise de venir chez elle à l’improviste. Je vais flâner un peu et profiter du soleil de ce début de mois de juin et de planifier ces trois semaines. Mais avant toute chose je passe à la banque et demande de voir ma conseillère qui ne tarde pas à venir et je lui ai expliqué que j’ai remarqué certaines opérations qui pourraient être louches et c’est pourquoi je veux avoir l’unique contrôle sur le compte pendant un certain temps et j’ai demandé une carte bleue en mon nom en insistant qu’elle doit m’être livrée dans les 48 heures. J’annule le mandat de Chantal sur le compte ainsi que sa carte bleue.J’appelle Michèle et lui dit de m’attendre dans mon appartement et que même si je tarde elle sera indemnisée en conséquence. Je rentre dans une agence de voyages et m’informe des plages naturistes en Grèce, je réserve un séjour d’une semaine pour deux personnes à partir de lundi prochain.Le portable sonne :Andrée : Bonjour Chéri. (Mon épouse).Fx : Bonjour DédéAndrée : je viens d’appeler maman qui m’a dit avoir passé une bonne soirée avec toi hier soir.Fx : Oui c’était le cas et je commence à mieux la connaitre.Andrée : Tu devrais après tout ce temps.Fx : Et toi comment ça se passe avec toi ?Andrée : les problèmes que m’a légués mon père sont énormes mais je pense venir passer les mois de juillet et d’aout avec vous et profiter d’un peu de vacances.Fx : C’est très bien tu me manques et mes boules gonflent à vue d’œil.Andrée : AH AH et tu n’as trouvé personne pour les vider.Fx : La seule personne digne de les vider est à des milliers de kilomètres de moi.Andrée : Alors attends, ça ne va plus tarder.Fx : La semaine prochaine je vais être en séminaire en Grèce, on vient de m’en aviser et comme ça je profiterai un peu pour me relaxer.Andrée : C’est très bien comme ça mon chéri, je te souhaite de passer un bon moment.Fx : On se parlera surement d’ici là.Andrée : Profite pour parler un peu avec Dominique (c’est sa fille unique) elle me manque et aux dernières nouvelles ce n’est pas le Pérou balıkesir escort bayan avec son mari. Sors la pour un diner en tête à tête et raisonne la pour qu’elle soit plus patiente avec lui c’est un bon garçon mais un peu spécial.Fx : Je ne manquerai pas de le faire.Andrée : BisesFx : Je t’embrasse partout mais alors partoutAndrée : Coquin tu me donnes des idées et des enviesFx : Tu mouillesAndrée : Tout le temps en te parlant mon amourFx : Pourvou qué ça doureAndrée : Pour durer elle doit être dure la tienneFx : Tu ne sais pas si bien direAndrée : Je te laisse bisousA peine raccroché, le portable sonne de nouveauC : Bonjour Xavier.Fx : Salut ma belleC : Martine a quitté et Michèle a terminé et me voilà toute seule à me languir de toi.Fx : Qu’est-ce que tu fais ?C : Rien de spécial je m’arrangeais un peu.Fx : Ou es-tu ?C : Dans ma chambreFx : Qu’est ce tu portes ?C : Ma robe de maison.Fx : Et dessous ?C : Mon soutien-gorge et ma culotte.Fx : Tu te mets toute nue, tu t’allonges, tu te caresses en m’attendant mais tu ne jouis pas.C : Mais Xavier je ne l’ai jamais fait.Fx : Ce sera encore une première fois.C : Qu’est-ce que vous ne me faites pas faire depuis hier soirFx : Mais surtout tu ne jouis pas.C : A vos ordres.Fx : A propos qu’est-ce que tu as dit à Andrée ?C : Que nous avons passé une bonne soirée sans rentrer dans les détails.Fx : J’espère que tu ne lui as rien dit des extras.C : Non pas du tout.Fx : A toute à l’heure.C : Je t’embrasse.J’achète un caméscope et une caméra digitale pour immortaliser les moments que je vais vivre avec tous leurs accessoires nécessaires. Je rentre chez moi et me glisse à pas feutrés, j’ouvre l’appartement de Chantal en évitant de faire du bruit. Une fois à l’intérieur je tends l’oreille et je perçois des gémissements venant de sa chambre. J’avance et jette un coup d’œil, elle est sur son lit les jambes bien écartées, un foulard sur les yeux, une main se caressant les seins et l’autre enfouie dans sa chatte. Son rythme s’accélère et presque arrivée à la jouissance elle s’arrête net en murmurant :C : A tes ordresJ’essaye de ne faire aucun bruit pour ne pas attirer son attention, elle se calme un peu et reprend ses caresses, mais son état de néophyte était évident, ses doigts ne savaient pas bien masturber sa chatte. De nouveau, son excitation montait, mais elle s’arrête avant d’aboutir en murmurant des mots inaudibles parmi ses halètements. La durée de ses arrêts était de plus en plus longue par rapport à ses périodes d’activité. Finalement sentant qu’elle ne pourrait pas arrêter sa jouissance, elle s’apprête à se lever. Je m’éclipse, elle se dirige vers la salle de bains, rentre se doucher et revient dans sa chambre pour se maquiller et se mettre les lotions différentes qu’elle utilise.Je profite pour rentrer voir Michèle et lui donner ses directives.Elle commence par vouloir des explications concernant les changements en cours.Je la tranquille et lui explique les rôles qu’elle doit jouer avec ma belle-mère.D’abord, elle devra être mes yeux contrôlant tous les agissements de ma belle mère et de la surveiller en veillant à ce qu’elle exécute tous les ordres que je lui donne.Ensuite, comme Michèle est une gouine professionnelle elle devra enseigner à ma belle mère toutes les techniques nécessaires pour se caresser et arriver à la jouissance.Enfin, si elle exécute bien sa mission Je lui donnerai peut-être l’occasion de se payer ma belle mère et d’en profiter occasionnellement.A cette seule idée Michèle commence à se trémousser et demande quand est ce qu’elle entame sa mission.Je lui explique qu’elle recevra par texto le menu du Jour à partir de demain, sur ce je la congédie en lui payant son dû pour m’avoir attendu.Je rentre de nouveau chez Chantal elle sortait de la salle de bain et elle était toute nueFx : Alors qu’est-ce que tu fais ? C : Je sors de ma doucheFx : Tu n’as pas fait ce que je t’ai demandé ?C : Bien sûr que je l’ai fait mais je n’en peux plus d’attendre et de finalement ne pas pouvoir jouir.Fx : C’est encore tôt pour le faire.C : Que voulez-vous faire de moi ?Fx : Tu le sauras assez lot, mais maintenant on va passer à une petite inspection en détail.C : Quelle inspection ?Fx : Je veux voir ta garde robe et tes sous vêtements.C : (En rougissant) Mais pourquoi ?Fx : Pas de discussion vas-y.Elle ouvre un des pans de ses armoires et tire d’un des tiroirs la totalité de ses culottes, en les voyant j’étais au désespoir c’était toutes des culottes hautes en coton aucune qui ne sont pas du sexy et la même chose pour ses soutifs. Ses robes et tailleurs étaient plutôt réservés comme il sied à une femme de son âge selon elle.L’inspection finie, je dis :Fx : Tes sous-vêtements tu les vires on va en acheter d’autres qui correspondent mieux à ta nouvelle condition.C : Mais je ne suis pas habituée à autre chose cela fait 75 ans que je les porte.Fx : A plus forte raison il faut les changer et prendre un autre look. Prépare-toi mais ne mets pas de culotte.C : Mais je ne suis jamais sorti sans sous-vêtements.Fx : Ce sera aussi une première fois.Je la laisse pour aller me préparer à mon tour et quand elle est prête elle sonne chez moi.C : Je suis prête.Fx : Lève ta robe que je voieC : Tout est selon vos désirs.Elle escort balıkesir releva sa robe et me montra sa chatte sans culotte.C : Mais si je dois acheter des sous vêtements je ne peux pas ne pas avoir de culotte.Fx : Tu peux être sûre que les vendeuses en ont vu d’autres.En voiture je lui explique le problème à la banque, du blocage de son compte et sa carte bleue et que dorénavant elle devrait passer par moi.Elle n’était pas contente mais a dû s’y faire. Elle m’a demandé comment elle allait payer ses achats. Je l’ai conforté en lui disant que je payerai et qu’elle me remboursera plus tard.L’après midi se passe dans les achats des vêtements, sous vêtements et autres accessoires non sans quelques situations cocasses. Les vendeuses étaient étonnées de voir une dame de cet âge suivre les directives et les conseils d’un homme sensiblement plus jeune qu’elle pour acheter des fringues de jeune fille et des sous vêtements on ne peut plus suggestifs, certaines s’étonnant même de voir sa chatte nue et ses poils longs. Dans une boutique la vendeuse en charge de Chantal ne se retient pas d’appeler ses collègues pour voir cette chatte et dit à Chantal que c’était la première fois qu’elle voyait une chatte pareille.Rentrés chez elle, je dépose les achats au salon et lui dis d’aller se préparer pour la séance d’essayage. Entretemps j’amène mon nouveau matériel que j’installe et je mets le caméscope en marche. Dès qu’elle arrive au salon elle blêmit et veut se retirer.Fx : Chantal resteC : Je ne veux pas être prise en photos.Fx : Bien sûr que si ma chérie. Après tu vas avoir ta récompense approche quand même.Elle se rapproche et je commence à la mitrailler sous tous les angles et plus spécialement sa chatte. Elle me laisse même prendre son cul et son trou de cul en photos. Après chaque série je la gratifie d’un baiser un peu partout sur son corps et sa chatte commence à mouiller ainsi que ces poils, j’ai même aperçu des gouttes qui dégoulinaient de ses longs poils.Et le défilé commence, elle porte ses nouveaux sous vêtements soutifs, strings, tangas etc.… avec des instructions fermes de se masturber dans chaque slip avant de l’enlever. Quand tout a passé ainsi que ses robes, je lui dis de se préparer pour sortir diner et lui choisis un soutien demi balconnet qui mettait en valeur ses seins avec en dessus un chemisier transparent et une longue jupe évasée ajourée laissant entrevoir sa chair. C : Mais je ne vais pas sortir comme ça Fx : Là où nous allons c’est une tenue de rigueurE C : est-ce que je peux savoir où ?Fx : Tu as tout le temps de le savoir.Nous sortons diner dans un resto de jeunes puis je l’amène dans un théâtre porno où les acteurs faisaient l’amour sur scène à quelques mètres des spectateurs et même dans certains cas sur les jambes de ceux-ci. En entrant elle m’avoue n’avoir jamais vu de pareilles scènes ni même vu un seul film porno de sa vie. Je la rassure que tout se passera bien.Une fois installés, je la relève un peu de son fauteuil pour hausser complètement sa jupe de sous ses fesses et la voila assise cul nu sur le fauteuil. Elle est prise par le spectacle, il y avait quelques couples dans l’audience mais sa présence à elle a fait son effet même chez les acteurs qui nous lancent des clins d’œil. Je mets la main sur sa chatte elle commençait à mouiller et lui caresse la chatte elle met sa main sur la mienne pour m’en empêcher mais son plaisir montant elle me laisse. Le jeu continue et je m’arrête quand elle se rapproche de l’orgasme, son corps y tendait et elle se mord les lèvres pour ne pas sortir des sons. Les acteurs commencent à circuler dans la salle et ils s’arrêtent devant nous, la fille tient le sexe de son partenaire en main et le rapproche du visage de Chantal qui se recule à cette vue.La séance prend fin et en sortant Chantal se trémousse et me dit avoir envie de pisser, je la pousse dans un recoin sombre et lui dit de le faire ici notre soirée n’étant pas encore finie. Un torrent de pisse descend d’entre ses cuisses. On marche un peu et on rentre dans le premier sex shop. Elle devient rouge comme une tomate et me dit n’y avoir jamais été. Elle était là à regarder autour d’elle, ne croyant pas que de tels objets pouvaient exister. Je choisis des boules de geisha et un plug anal ainsi qu’un collier et une laisse.On rente chez elle et je mets les achats bien en évidence sur la table devant elle.C’est quoi ces accessoires Fx : Tu dois deviner toute seule C’est pour mon sexeFx : Pas seulementElle rougit mais ne dit rien.Fx : Chantal déshabille toi.Elle le fait prestement et me dit vouloir faire sa toilette, elle rentre et je la suis sous la douche comme ce matin. La douche terminée on rentre dans sa chambre et tout de suite elle se bande les yeux avec le foulard. C’était devenu à la fois un rituel, un fétiche et un rempart comme si fermer les yeux diminuait ce qu’elle faisait.Je la caresse et son plaisir monte progressivement et rapidement en raison de toute la tension qu’elle a accumulée depuis le matin et de toutes les choses qu’elle a faites. Sentant son orgasme approcher je continue mais cette fois ci je la lèche et lui suce le clitoris et là elle hurle tout son saoul et retombe interne. Un quart d’heure plus tard elle émerge et commence à m’embrasser. Je lui souhaite une bonne nuit et rentre chez moi.Il faut dire que la journée a été bien chargée d’émotions et d’excitation et que demain sera un autre jour. Je me force pour ne pas me masturber voulant garder mes forces pour le lendemain.

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir