Déesses du Fourreau (2)

Déesses du Fourreau (2)Finissant ma soirée sur le divan du salon les deux dames me conseillant de bien me reposer. Réveillé au matin prenant une douche mutuelle à l’extérieur ensemble. J’aimais bien la douceur de leurs mains lorsqu’elles me passaient une serviette savonneuse sur le corps. L’eau toujours aussi froide me rinçant alors de celle ci. Une fois habillés déjeunant pour nous retrouver à nouveau à la rivière nus. Suzanne et Drew toujours calmes et réservées. Gravitant autour de moi comme deux vieilles chattes en chaleurs. Revenant au dîner Suzanne m’indiquant de profiter du reste de la journée. Car ma soirée apparemment prévue en leurs compagnies allait être très proactive. Les deux femmes tactilement présentes par moment. Sans trop allumer le feu nous rendant alors jusqu’au souper. Le repas terminé Suzanne me demandant d’aller me déshabiller au salon et de garder mon sous vêtement. Drew m’y rejoignant se déshabillant elle complètement nue. Suzanne revenant de la salle de bain toute vêtue tout de noir. Portant une petite culotte de cuir, un bustier et de longs bas de dentelles attachés à une jarretelle. Portant des lunettes assortie tekirdağ escort ajouté d’une longue baguette à la main. La madame devenue dominatrice m’indiquant que j’avais seulement la note de passage au niveau de la pénétration. Et que mes cunnilingus n’étaient que très peu convainquant. Voulant me corriger et fixer le tout dans les normes de l’acceptabilité. À chaque ordre donné devant répondre Yes Mistress. Drew assise sur le divan ouvrant ses cuisses pour accueillir l’approche de mon visage. M’appliquant à venir lui lécher la chatte avec beaucoup d’attention. Positionné à quatre pattes sur le sol. Suzanne qui me fouettait le dos par moment en m’indiquant de garder le silence. Goûtant l’abricot de la dame de 66 ans avec beaucoup plus d’avidité. Drew respirant plus fortement gémissant. Sentant une amélioration envers mes touchés de langue sur ses lèvres vaginales rosées.Suzanne s’absentant un moment. Revenant avec un harnais assorti d’un godemichet et d’une caméra les déposant sur une table. Ajouté d’une nuisette noire me demandant de la porter. Habillé de celle ci la madame venant m’appliquer du mascara sur les cils et du rouge escort tekirdağ sur les lèvres…Suzanne – Now you are ready to be fuck…Reprenant mon cunnilingus Suzanne attachant son harnais autour de la taille. Abaissant mon sous vêtement bleu marin pour le laisser enrouler autour de mon genou droit. Introduisant le godemichet lubrifié entre mes deux fesses. La madame m’initiant alors à la sodomie. Disons que je n’étais pas super heureux de la situation si présente. Déjà qu’une caméra filmait le tout dans l’interaction. Acceptant mon sort continuant à lécher la chatte de Drew devant. Suzanne me saillissant d’une cadence et d’un rythme plutôt lent au début. Découvrant cette douloureuse sensation charnelle pour une première fois. Notant que j’avais perçu une étrange aura dans ce salon dès mon arrivé…Suzanne – You like it…It’s how you feel when we are fuck in the ass…Drew se déplaçant pour ainsi s’offrir les jambes ouvertes devant moi sur le tapis du plancher. Pénétrant la dame Suzanne qui me sodomisait toujours. Une baise particulièrement bizarre Suzanne qui me tenait par les hanches pendant que Drew gémissait. Fourrant sa tekirdağ escort bayan grosse vulve pendant que sa comparse accélérait ses vitesses d’intrusions de plus en plus. Éjaculant au bout de dix minutes avec l’étrange impression d’avoir été violé. Suzanne qui continuait toujours sa sodomie deux ou trois minutes s’écoulant. Décidant d’arrêter ses vas et vient une fois satisfaite du résultat.Le soleil se couchant prenant une douche mutuelle à l’extérieur à nouveau avec les deux dames. Très douces me faisant à nouveau laver de leurs mains. Prenant une pause pour absorber deux tasses de cafés et me raplomber. La nuit tombée me retrouvant alors dans la Classy Room à les fourrer toutes les deux ensemble. Suzanne et Drew se relayant pendant une bonne parti de la nuit pour me chevaucher. Alternant à toute les six minutes en prenant bien soin de ne pas me faire éjaculer. La partie de jambes en l’air se terminant aux petites heures du matin. Me retrouvant à fourrer Suzanne par la porte arrière dans la Virgin Room. Sodomisé comme une chienne y allant de plusieurs vocalises soutenues. Lui démontrant que je n’avais pas du tout apprécié le premier acte d’assouvissement. Démontant cette femme le fessier cambré la faisant hurler de plaisir. Réalisant que son apprentissage avait bel et bien porté fruit.Suzanne – Come on…Fuckkkkkk meeeee…Fuckkkkkk meeeeee…Aaaaahhhhh…Aaaaaahhhhhhh…Yessssssss…

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir