LEILA

LEILAJe choisis mon pseudo, et m’inscrivis sur le site. Katherine mon plan cul régulier m’avait vanté les mérites de site de rencontre, dans lequel on pouvait selon elle trouver facilement de bons plans cul. Et Laure, ma meilleure amie m’avait confirmé cela. En réalisant que ce site de rencontre il y avait des filles comme Laure ou Katherine, je me dis qu’il était peut être temps pour moi de m’y inscrire, qui sait quelle bombe j’y trouverais ? Une fois inscrit, je remplissais mon profil et mettais quelques photos de moi, dont plusieurs de moi torse nue, révélant mon corps bien musclé. J’étais inscrit depuis quelques minutes lorsqu’un profil capta mon attention : c’était une fille dont le pseudo était “Leila Channel”, une arabe de taille moyenne, de longs cheveux noirs, avec un beau visage, et surtout une paire de seins apparemment énormes, à en croire les photos. Je lui envoyai immédiatement un message pour me présenter, la complimenter sur son physique et lui demander ce qu’elle cherchait sur le site. La réponse ne se fit pas attendre :”Je vais être honnête avec toi, ici je cherche surtout à draguer des mecs riches pour qu’ils me payent des voyages ou des trucs comme ça, je leur donne ce qu’ils veulent et eux me donnent ce que je veux.”J’étais un peu déçu par cette réponse : je n’avais aucune envie de payer quoique ce soit à quique ce soit, même si la fille était ultra sexy. Un peu déçu j’allais passer à autre chose quand je reçus un nouveau message de Leila :”Mais je cherche aussi des plans cul avec de beaux garçons 😉 Tu es très beau sur tes photos, dommage que tu n’en montres pas plus !””Si tu en veux plus faudra venir le chercher lui répondis je. Bon ben si tu me trouves beau ça te dit qu’on se voie alors ? T’aimes quoi au lit ?””J’aime le BON sexe en gros !””Avec moi tu vas être servie chérie, lui répondis je décidé à me montrer sur de moi.””T’es direct toi j’adore ça ! Me dit elle.””C’est le reste que tu vas adorer, crois moi ! Lui assurai je”Puis désireux d’en savoir plus sur ses goûts j’ajoutai :”Au lit tu préfères diriger les opérations ou te laisser faire ?””Ha ha non je préfère être dominée. Me répondit elle.””Ha oui t’es du genre à préférer la levrette ? :)””Ha ha ! J’aime pas que ça ;)””Bon, ben j’ai hâte d’essayer tout ça avec edirne escort toi, en levrette je pourrais te faire un bien fou en te prenant sauvagement 😉 lui dis je espérant la titiller.”Je ne fus pas déçu : Leila me répondit quasiment aussitôt :”Omg tu me rends folle, j’adore les mecs comme toi !”Et elle ajouta :”On peut même se voir ce soir si tu veux, soyons fou !””Ah je vois que tu as totalement succombé à mon charme ! Tu veux qu’on se voie où ?””Oui j’avoue que je suis complètement conquise ! On peut se retrouver au bar devant chez moi qu’est ce que t’en penses ?”Elle me donna l’adresse, et tout excité, je me préparai à aller la rejoindre. Je m’habillai sobrement : un simple T-shirt, suffisament court pour souligner mon torse musclé, et un banal jean, je ne comptais pas rester habillé très longtemps de toutes façons…Une fois au bar auquel elle voulait qu’on se retrouve, je la cherchai du regard, et finis par la trouver : je frissonai d’excitation en la voyant si belle vêtue de son débardeur blanc au décolleté généreux. J’allai vers elle et m’asseyant à sa table je lui dis :”Salut beauté ! C’était pas trop dur d’attendre que je sois là ?””J’avoue que t’as pris ton temps, je commençais à m’impatienter me répondit elle.”Je lui fis la bise, et la sentis quelque peu tremblante. Je souris intérieurement : ça allait être facile avec elle. “Crois mois ça valait la peine d’attendre, j’espère que t’es en forme ? Cette nuit tu vas pas beaucoup dormir…”Je la vis s’agiter, visiblement en proie à une grosse excitation… Elle me répondit cependant sur un ton indifférent :”T’es bien prétentieux !””Non je suis pas prétentieux, je sais que c’est vrai, c’est tout.””J’ai hâte de le vérifer, avoua t elle””On qu’à monter tout de suite chez toi, répondis je avec un sourire.””Je veux bien, souffla t elle, visiblement très excitée.”Nous quittâmes le bar sans avoir rien pris (le barman nous jeta un coup d’oeil peu amène), et nous partîmes vers son appartemment. Une fois dans l’ascenceur, je me rapprochai d’elle et l’embrassai doucement, tenant sa tête entre mes mains, l’embrassant avec volupté, et me plaquant contre son corps. Elle me rendit mon baiser avec passion, glissant sa main dans mon dos. Lorsque nous nous séparâmes, nous étions tous les deux hors d’haleine. escort edirne Une fois l’ascenceur arrivé, Leila m’entraîna vers son appartement, et dés que la porte fut franchie, nous reprîmes notre baiser, plus intensément que jamais. J’entraînai Leila vers le lit, et la fis s’asseoir dessus. Puis me teant debout face elle, je retirai lentement mon t-shirt, la laissant admirer mon corps musclé. Elle se releva et vint l’embrasser, léchant les pectoraux pendant de longues minutes. Après quoi je lui retirai son débardeur, et embrassai son décolleté. Elle se retourna, et je dégraffai son soutif, puis lui retirai son jean, et enfin sa culotte, la laissant ainsi nue devant moi. Achevant moi aussi de me déshabiller, je l’étendis sur le lit, et me penchant sur elle, je lui fis un magnifique cuni, tournoyant ma langue sur son intimité comme rarement je l’avais fait, désireux de lui montrer de quoi j’étais capable. Leila poussa de petits gémissements aigus et se tortillant de plaisir. Je remontai ensuite et lui embrassai le bassin, puis m’arrêtai, et prenant mon sexe, le câlai entre ses deux gros seins (du 90D au moins !), et entamai des vas et viens, me masturbant avec sa belle poitrine avec délectation, allant et venant entre ces deux colines, frisonnant à chaque va et viens. Quand j’eus fini, Leila me sourit, visiblement fière d’avoir une poitrine si plaisante. Je lui dis ensuite de se mettre sur le côté, et je vins dans son dos la prendre en cuillère. J’entamai de doux et profonds vas et viens, lui faisant l’amour avec volonté, patience et volupté. J’allai et venai profondément en elle, mais à un rythme lent, qui laissait tout le loisir à Leila de profiter de mes amples coups de reins, et qui la faisaient frémir de plaisir, frémissement décuplé quand je lui dévorais la nuque, et lui massais les seins. Leila ne tarda pas à trembler, puis à gémir, puis à murmurer : “C’est trop bon ce que tu me fais.”Fier de moi, je continuai à la travailler ainsi pendant dix bonnes minutes, avant de changer de position. Je la retournai, et la pris en missionnaire, reprenant mes lents et profonds vas et viens, mais cette fois ci, je pouvais contempler son corps tremblant, et son visage grimaçant sous le plaisir que je lui procurais. Je la pris ainsi pendant une edirne escort bayan dizaine de minutes, jusqu’à ce que je décide d’accélérer le rythme. Je pris ses jambes et les mis sur mes épaules, après quoi, j’entamai de puissants vas et viens, allant cette fois ci à un rythme de plus en plus rapide, et allant beaucoup plus loin profondément en elle, grâce à la nouvelle position de ses jambes. Je sentis aussitôt un plaisir bien plus grand m’envahir et Leila se mit elle à gémir bien plus fort, enroulant ses bras autour de mon cou et m’embrasant passionément tandis que je la limais avec vigueur. La nuit passa ainsi, je baisais Leila, alternant les positions passant du missionaire classique à l’enclume, ou la prenant en cuillère, ralentissant parfois le rythme pour la prendre avec plus d’intensité et moins de sauvagerie, m’interrompant parfois pour lui faire un cuni, me branler avec ses seins, ou la laisser me sucer. Elle était très douée en fellation, prenant mon sexe avec enthousiasme, l’avalant sans complexe aucun et le suçant avec dextérité, allant et venant sur mon sexe, l’inondant de salive. Je n’avais pas menti à Leila : elle ne dormit pas beaucoup cette nuit là, notre partie de jambe en l’air dura une bonne partie de la nuit, et ce ne fut que vers 3h du matin que je décidai de lui sortir le grand final : je la retournai et l’installant devant le miroir, j la mis à 4 pattes, je la pris en levrette. La saisissant par les hanches, je la pénétrai et entamai de vigoureux vas et viens, me délectant de ses cris de plaisir, et du visage qu’elle avait (et que je voyais dans le miroir) à chaque fois que je la pénétrai. Folle de plaisir, Leila bougeait son bassin en même temps que moi, pour augmenter encore le plaisir, et cela marchait très bien ! Poussant moi aussi de grands cris de plaisir, je fis se relever Leila, pour qu’elle se mette à genoux, et continuai à la baiser ainsi, la regardant droit dans les yeux dans le reflet du miroir, lui embrassant l’épaule et lui massant les seins. Tout en continuant à m’activer dans son dos, la baisant avec délectation. Sentant l’orgasme approcher, je la fis se remettre à 4 pattes, et repris mes vas et viens plus rapidement que jamais, jusqu’à ce que nous explosâmes tous les deux dans un délicieux orgamse.Hors d’haleine nous nous effondrâmes sur le lit, côte à côte. “Putain t’es un super coup ! S’exclama Leila essouflée.””Merci, lui dis je, c’était un vrai plaisr de le faire avec toi.”Epuisés, nous ne tardâmes pas à nous endormir.

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir