974

974Nous sommes allés en voyage avec Nathalie qui vit avec nous pour découvrir l’île de la Réunion où elle est originaire. C’est une cafrine qui avait envie de nous découvrir son île. Nous avons bien voyagé, il y avait du monde. Et sortant de l’aérogare, cette bouffée d’air pur d’alizée sur nos visages, montrait qu’on était sur une île, il était tôt mais il faisait bon. Nous sommes allés aux toilettes chacun notre tour pour passer une serviette humide sur nos vagins et sur la bite car après 10 heures de voyage c’est chaud. Nous sommes rendus au service de location de voiture pour prendre notre moyen de locomotion. Nat connaissait l’endroit où nous devions habiter durant notre séjour d’un moi au 974. Nous avions envie au moins de sucer Lionel comme nous sommes des salopes, il faut que notre langue ou trou soit rassasié. Nath connaissait un lieu derrière le boulevard Lancastel et derrière le cimetière de l’est. Son frère avait fait son service militaire et l’endroit est calme. Dans la voiture, j’avais enlevé mon string et Nath me passait le sien, j’ai senti l’odeur enivrante de son sexe mouillé. Nous nous sommes garés ‘’au parking’’ près du port qui enjambe le cours d’eau. Nous nous sommes garés pour avoir la vue sur tout et pour mieux nous faire plaisir. Nath a avait très envie, elle se baissa vers Lionel et sorti son sexe énorme de son short et commença à le pomper, tandis que ce dernier, lui mettait des doigts dans le fion et dans son sexe mouillé. Elle le suçait comme une folle et moi je faisais le guêt tout en pinçant les gros seins de notre cafrine. Je suis sortie de la voiture pour m’approcher de Nath, ouvert la porte pour masturber Nath de mes doigts et sucer sa mouille tandis qu’elle pompait davantage. En remontant son t-shirt, j’ai vu son cul noir et sa fente rose. Elle aimait ce qu’elle suçait et le bien que je lui faisais. Puis Lionel sortit du véhicule et Nath s’est mise collée à la portière le sexe ouvert en attendant la grosse bite, celle-ci pénétra vigoureusement la chatte créole mouillée. Elle se sentait bien mais nous fûmes interrompus par l’arrivé d’une voiture avec 3 mecs. Lionel, pendik escort Nath et moi, nous avons tout rangé en express et nous avons déguerpi. Nous avons repris notre route, et la dite voiture avec les 3 mecs nous ont suivi jusqu’au barachois et pris à droite à la préfecture. Nous avons continué notre chemin. Nous nous sommes arrêtés à la Possession après le chantier de la nouvelle route du littoral afin que Nath me rejoigne derrière pour une partie de plaisir homosexuelle. Nath avait enlevé son string ainsi que moi, et nous nous sommes masturbées et léchées chacune son tour avec une couverture sur la tête pour éviter les emmerdes. Je soupirais tout le long du chemin devant la langue douce et ses doigts dans mon sexe, mais aussi de sa langue sur mes seins et je faisais la même chose avec ses lourds seins. Elle m’a doigté profondément en léchant ma mouille et moi j’ai fait la même chose pour son sexe créole. Elle me parlait en créole :’’ suce mon gros tété, mi aime suce out tété, ti salope’’ et elle a ajouté : ‘’moin la envie d’un gros kabo y déchire mon chouchoute ek mon ki’’. Ces mots m’ont excité encore plus. Lionel continuait sur St Paul et Nath savait où on pouvait prendre un peu de plaisir au chemin de croix dans les rampes de St Paul, après le quatrième virage, on s’est garé sur un parking auto . On a remis nos soutifs et tee shirt et shorts,, Lionel a fait de même. Et on a fait très attention pour traverser la route. On est monté le long d’un chemin broussailleux avec des escaliers et on est arrivé tout en haut à la croix jubilée, on a pris des photos de St Paul, et du Port que l’on voyait de loin.Lionel et Nath ont fait une prière devant ces lieux chargés d’émotion et e folklore. On s’est éloignés de la croix pour trouver un endroit pour faire l’amour Nath s’est foutue à poil, nous l’avons imité. Le soleil caressait notre peau, nous étions mouillées et lui raide car on avait envie de tout. Nath et moi, on s’est mise à genoux pour mieux sucer la bite chacun son tour en nous embrassant passionnément. Chacune son tout on voulait s’étrangler avec cette grosse bite, tandis qu’au-dessous kartal escort passait de nombreux voitures et camions. Puis Lionel a mis son short sur un galet et sa bite raide attendait une chatte, Nath dit :’’ a moin dabord, mon chouchoutte la besoin gro kabo là’’. Elle s’approcha et monta sur Lionel, la grosse bite entra dans son sexe trempé, ils s’embrassèrent, Lionel lui enleva le tee shirt, fit exploser le soutif, et ses grosses mamelles furent en liberté. Il suça les gros seins et s’activa en elle. Je vins près d’eux pour leur donner mes seins et Lionel me mit des doigts dans mon sexe excité. Je caressais moi aussi les gros seins de cafrine de Nath et Lionel pinçaient de sa langue mes tétons et passait sa langue sur mes seins en me caressant les fesses. Puis Nath se tourna et elle regardait le fond de mer de St Paul tandis que Lionel lui bourrait son sexe hyper mouillé, la cyprine luisait maintenant entre ses cuisses légèrement galbées, elle se penchait pour mieux être défoncer comme la dernière des putes, moi j’étais près de Lionel pour le caresser et sentir ses doigts sur mon sexe et dedans. La porte d’entrée de son fion était ouvert, je mouillais un doigt et je l’ai directement fourré dedans avec quelques claques sur ses grosses fesses. Elle a gémi et notre mec a refermé ses fesses sur son sexe pour qu’elle apprécie plus. Puis Nath dit dans un souffle, à l’intention de Lionel : ‘’Encule à moin maintenant, mi en peu pli, mi veut ton gro kabo au fond de mon trou’’.Il se mit à faire passer sa langue sur le trou de balle pour le luster et le préparer à la violente sodomie qui allait venir. C’était trop bon de lui lécher la raie. Puis le gros gland violacé pénétra lentement par le divin chemin jusqu’au fond de son rectum et la baisa à grands coups de queue. Elle poussait des cris ‘’ah, mi aime, lé bon, pli vite, bourre, bourre mon boyau totoche out momon lé bon, hummm’’. Nath ne voulait pas que la bite sorte de son cul pour me visiter, elle me prit la main, m’attira vers elle pour que j’embrasse les gros seins et suça sa main et me masturba d’une façon énergique. J’étais excitée come kurtköy escort jamais j’avais trop envie moi de jour. J’ai caressé et embrassé ses seins tandis que sa main perforait mes entrailles, cette garce savait s’y prendre. Elle transpirait de toute part, le kabo de notre mec lui défonçait profondément la rondelle, du liquide blanc de mouille lui coulait sur la jambe et elle s’astiquait fort sur le clito pour jouir encore plus intensément. Le soleil caressait mos corps et nous aimions ça. Comme nous étions pressés par le temps, nous nous sommes agenouillées pour recevoir le sperme en plein visage mais Nath pris le sexe de Lionel et le masturba entre ses seins frénétiquement, moi je me suis redressée pour lui faire quelques pelles il passa sa langue sur mes seins et s’activa sur mes tétons durs et moi, et me mit 3 doigts dans le fion, j’ai failli lui mordre la langue, tellement que c’était bon et surprenant. Puis nous l’avons sucé ensemble jusqu’à la dernière goutte, tout en faisant tripoter les seins et caresser les cheveux. Nous nous sommes redressées pour nous embrasser tous les 3, nous les femmes en nous léchant le sperme et le partageant avec Lionel, tout en se caressant la bite pour moi, les boules et les fesses pour Nath et lionel, nos seins et nos corps. Nous avons pris tous les 3 ensemble une photo nue pour nous rappeler du début de notre séjour au 974. Nous aurions aimé rester là pour apprécier le soleil et baiser hard à nouveau mais nous étions attendus à notre logement pour les clés. J’ai aidé Nath à remettre son string, tout en la léchant et en nous embrassant, elle fit de même avec moi. Nous avons échangé nos soutifs, trop petit pour elle qui lui comprimait les seins et un peu grand pour moi.Et il nous a offert à chacune son tour un cunni rapide avec la langue et les doigts à travers nos strings sur notre sexe et en le poussant de côté sans oublier des doigts au fond de notre fion. Nous avons à nouveau mouillé, j’ai embrassé Nath pendant que Lionel lui suçait le minou et je m’activai sur mon bouton d’amour. Quand ce fût mon tour, Nath prit ses seins et se les lécha et m’embrassa à nouveau.Et nous sommes redescendus de cet endroit épanouies, comblés, épuisés mais heureux. Et quand nous repasserons devant cet endroit en descendant les rampes de St Paul, ce sera un souvenir excitant et éternel.

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir